joandcom
Développement personnel Témoignage

Un monde d’étiquettes

Bonjour bonjour ! 

Si je te demandais de compléter la phrase suivante : Je suis …………. 

Que me dirais-tu ? Comment remplirais-tu ce blanc ? Ce n’est pas aussi simple que cela paraît. Bien souvent, des réponses basiques reviennent nous viennent en tête comme : Je suis Marie – Je suis un homme – Je suis italienne – Je suis avocat… Mais cela définit-il vraiment qui tu es ?

J’aimerais parler avec toi aujourd’hui des “étiquettes”. Tu sais, celles qu’on t’a collée sans que tu ne demande rien et qui te pourrissent la vie depuis trop longtemps ? Celles que tu as peut-être entendue au collège, à la Fac, au travail… A ce propos, j’ai vécu une situation que j’aimerais te partager.

Un jour, dans le cadre d’un voyage, je me suis rendue chez des gens qui louait une de leur chambre pour le week-end. Le couple avait 3 enfants, âgés de 4, 9 et 15 ans. Ces enfants étaient tous plus beaux les uns que les autres, en apparence timides mais très attachants. J’étais ravie de les rencontrer, je me suis approchée d’eux pour leur poser quelques questions. Les parents ont pris les devants et m’ont alors présenté les enfants un par un, en rigolant, avec une description bien à eux :– « Lui c’est le grand, il est obsédé par les filles, c’est un vrai dragueur… »
– « Celle-là est chiante, elle râle tout le temps, elle fait tout le temps la gueule. »
– « Elle, c’est la petite dernière. Elle a une bouille d’ange mais c’est un petit diable. »

J’étais bouleversée. A ce moment précis, j’avais envie de prendre les enfants dans mes bras, de leur boucher les oreilles voir même de les kidnapper. En croisant leurs regards, j’ai eu le profond sentiment que ce n’était pas la première fois qu’on leur collait ces étiquettes. Peut-être même qu’on les avait toujours définit de la sorte ? 

Tu as peut-être eu la chance de grandir dans une famille dans laquelle on te laissait être pleinement toi-même et on te jugeait pas pour cela. Si c’est le cas, je m’en réjouis ! Mais si l’histoire que j’ai écrit plus haut te parle, peut-être que tu as pris l’habitude qu’on définisse pour toi ce que tu es / n’es pas. Les premières étiquettes que l’on nous colle peuvent parfois venir de notre cercle le plus proche, la famille. Cela peut s’apparenter à des paroles assez fortes pour que tu t’en rendes comptes, mais cela peut aussi être sous-jacent. Le deuxième lieu dans lequel on retrouve beaucoup cela, c’est dès les premiers pas à l’école. Au collège, et d’ailleurs peut-être même dès la primaire, les enfants peuvent être très durs les uns avec les autres. Prends le temps d’y réfléchir…

Comment ça se passait chez toi, quand tu ratais quelque chose ? As-tu déjà entendu des phrases qui t’ont blessées ? Comment ça se passait dans ta classe ? Te donnais-t-on des surnoms ? As-tu déjà eu le sentiment qu’on te collait des étiquettes ?

L’idée n’est pas de te faire repasser en boucle toute ton enfance ou adolescence pour te faire du mal. Je ne souhaite pas non plus que cela créer chez toi un sentiment de colère vis à vis de ton entourage, tes parents, tes camarades. Mais ça m’intéresse de savoir comment tu as vécu tout ça pour parler la prochaine fois de la façon de se détacher des étiquettes qu’on nous colle. 

Je termine sur cette jolie vidéo réalisée par Golden Moustache qui laisse à réfléchir sur le sujet des étiquettes dans les relations humaines… 

https://www.youtube.com/watch?v=V7fQNsw5X6Q&t=128s

Poignant n’est ce pas ? N’hésite pas à me dire ce que tu en pense en commentaire 🙂

A très vite !

You may also like...

3 Comments

  1. Je suis bordélique mais je me soigne. Je suis un garçon manqué mais « ouf, pas lesbienne », je porte des robes depuis mes 26 ans soit 3 ans. Je vais me marier avec un cheval, je suis pacsée avec un humain mais je défends toujours la cause animale. Je ne sais pas marcher à pieds nus ou normalement… Ça m a value plusieurs km de marche devant un miroir pour ne pas être ridicule… Pourquoi suis je si proche des animaux? Parce qu ils ne m ont jamais jugés sur le paraître mais sur mes actes <3

    1. Hello Lindsay, merci pour ce partage ! Effectivement, ce que tu soulignes me fait penser à une amie qui me disait qu’on a bcp à apprendre des animaux car ils sont juste plein d’amour et ne porte aucun jugement sur nous…

  2. […] tu veux en lire plus sur ce sujet, je t’invite à lire mon article sur les étiquettes qu’on colle si vite aux […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *