personne-hypersensible
Connaissance de soi Développement personnel

5 points pour comprendre l’hypersensibilité

Coucou toi ! Ça fait maintenant plusieurs mois que je n’ai pas publié d’articles sur le blog. Ce n’est pas l’envie qui me manque mais je suis prise par de nombreux autres projets. Je peux te dire que l’année 2020 annonce de belles surprises 😉 Sans plus attendre, je voudrais te parler d’un thème qui me passionne… Sais-tu qu’aujourd’hui, c’est la journée internationale de l’hypersensibilité ? Ce mot te semble peut-être très flou alors laisse moi te l’expliquer de façon simple. 

L’hypersensibilité, un mot nouveau 

Cela ne fait pas très longtemps que le mot “hypersensibilité” est utilisé pourtant ce trait de caractère existe depuis la nuit des temps. C’est dans les années 90 que des chercheurs se sont intéressés à l’hypersensibilité. Selon des études, une personne sur cinq est hypersensible, ce qui est énorme n’est ce pas ? Aujourd’hui, nombreux sont les auteurs qui aborde ce sujet et il existe énormément de test pour savoir si on est hypersensible ou pas. À première vue, quand on entend ce mot on pourrait penser que c’est une pathologie ou quelque chose de négatif. C’est vrai que dans la société dans laquelle on évolue, être quelqu’un d’hypersensible n’est pas évident tous les jours (je parle en connaissance de cause). Mais il y a aussi pas mal de choses positives dans le fait d’être hypersensible. Pour mieux comprendre tout ça, je te propose un petit tour d’horizon des caractéristiques d’un hypersensible. 

 L’hypersensibilité en 5 points 

Nous sommes tous des êtres sensibles qui vivons et ressentons tous les jours des émotions. La différence avec une personne hypersensible est qu’elle a une sensibilité exacerbée. Quand on est une personne HS (hypersensible), on ressent les émotions de manière beaucoup plus intense. On peut avoir du mal à retenir ses larmes, sa colère mais aussi sa joie ! Les hypersensibles sont des passionnés qui vivent et aiment puissance mille. Il y a bien sûr différentes caractéristiques qui définissent une personne HS mais en voilà 5 qui me paraissent importantes à connaître : 

1) Un hypersensible vit tout à 100% : 

Et oui, impossible de faire semblant d’être heureux ou malheureux quand ce n’est pas le cas ! Quand on est hypersensible, nos émotions ont souvent tendance à nous prendre en otage. Cela peut être vite difficile quand on dit des sentiments comme la colère, la tristesse ou la déception. Mais d’un autre côté, quand on est heureux, on l’est VRAIMENT. Pendant longtemps j’ai du mal à comprendre cela et à l’expliquer. Pour l’imager, je dirais que quand je me sens très triste, j’ai l’impression que d’avoir 80 ans et d’être en fin de vie. Je n’ai plus envie de bouger, je crois à ce moment que je serai triste toute la vie et je peux en oublier tout mon environnement. A l’inverse, quand je suis heureuse j’ai l’impression d’avoir 4 ans et être une enfant. C’est comme si on me branchait sur une prise à haute tension, je me sens survoltée et capable d’aimer le monde entier. Je peux être très facilement émerveillée devant une fleur ou en entendant une chanson. 

2) Un hypersensible a du mal à prendre des décisions : 

De la grosse décision au simple plat à choisir dans un restaurant, cela peut être un vrai casse tête. Pour ma part, le jour où j’ai lu que c’était une difficulté courante chez les HS, ça m’a soulagée. Si un hypersensible met du temps à décider, c’est qu’il y a dans son caractère même une volonté de peser toujours le pour et le contre. Oui, même pour une pizza. Les personnes HS envisagent toutes les possibilités avant de choisir quelque chose. Pour certaines personnes, se tromper leur son choix “fait partie de la vie” et “ce n’est pas grave”. Mais pour une personne sensibles, C’EST grave car cela peut entraîner de nombreux sentiments négatifs. Si je peux vous donner un conseil par rapport à la prise de décision : prenez votre temps ! Ecoutez-vous et respectez-vous. Une fois que vous aurez fait un choix dans une situation donnée, vous verrez que vous arriverez à le faire plus rapidement à l’avenir. Faites vous confiance. 

3) Un hypersensible sent les émotions des autres. 

Pour ma part, j’ai toujours sentie de façon très forte les émotions de ma mère par exemple. Enfant j’avais l’impression d’être terriblement impuissante face à ça. A l’adolescence, mon argumentaire s’est développé et et j’étais capable de me mettre très en colère si son entourage ignorait ses sentiments. J’avais énormément d’empathie pour ma mère et la voir mal, triste ou fatiguée m’affectait beaucoup. Une personne hypersensible est très intuitive et  peut voir quand quelqu’un ne va pas bien juste en la regardant ou en étant près d’elle. C’est en même temps un privilège mais ce n’est pas toujours simple à gérer.  

4) Un hypersensible est très attentif à son environnement et aux détails

Bien plus que la moyenne des gens, une personne HSP est minutieuse voire perfectionniste. Elle se rend compte des moindre petits détails qui ont changé dans un environnement. Ils sont très attentifs à ce qui les entourent. Cela a toujours impressionné ma mère : Des petites j’étais la première à remarquer des détails dans une pièce, le changement de climat ou alors le visage d’une personne. Tout comme une personne HSP va ressentir de nombreuses émotions, elle ne verra par exemple pas une pièce comme un ensemble mais comme une multitude de détails. 

5) Un hypersensible a une capacité d’écoute 

Une personne hypersensible se révèle être une très bonne amie ! Souvent très altruiste, les HS se soucient réellement de ce que les autres leur partagent et sont capables de comprendre leurs émotions. Pensez à votre entourage, je suis sûr que vous connaissez au moins une personne qui vous écoute différemment des autres. Peut-être est elle hypersensible ?

Il existe encore beaucoup de caractéristiques que je vous cite rapidement. Une personne HS a souvent les sens à l’affût, elle peut être très marquée par une odeur particulière où se sentir gênée si des bruits sont trop forts. Une personne HS a beaucoup d’empathie envers les autres pourtant elle peut être très dur envers elle même. Avec le temps, j’ai appris à gérer sainement mon hypersensible et aujourd’hui, je trouve ça vraiment cool ! Et toi, ça t’arrive de sentir les émotions de ton entourage ? D’avoir l’impression d’être à fleur de peau ? Comment le gères-tu ? Partage moi ton témoignage en commentaire !

You may also like...

2 Comments

  1. Hello Jo !

    Ravie de te lire à nouveau! 😉
    Je suis du genre à pleurer devant un film (ne regarde pas le voyage d Arlo, j’ai pleuré de rire mais surtout de tristesse 8 ou 9 fois…. à chaque fois!!!)

    Sinon, je suis empathique mais j ai réussi à diminuer ce trait de sensibilité car c était très compliqué.

    Exemple : ado, je nettoyais les écuries avec une amie. Nous ne voyons ni n entendions le cours d équitation. Soudain, j ai attrapé mon genou, je n arrivais plus à respirer puis ai réussi à dire « j ai mal ». Mon genou n avait RIEN. Je me suis redressée et ai appris quelques minutes après qu une élève du cours venait… de se déboiter le genou !

  2. Hello Lindsay, trop contente de te lire également ! Je ne regarderai donc pas ce film haha
    En tout cas, ton témoignage me parle tellement, j’ai moi aussi de l’empathie assez développée et quand je vois quelqu’un se faire mal, je ressens souvent vraiment de la douleur aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *