humour-harcelement-compliments
Amitiés Connaissance de soi Témoignage

Tu n’as pas d’humour !

Hello toi ! Aujourd’hui j’aimerais te partager une petite situation que j’ai vécu cette semaine. Lors d’une discussion avec un ami, ce dernier m’a spontanément dit qu’il reconnaissait et appréciait ma “joie de vivre hors du commun”. Ce compliment m’a pour le moins chamboulée. Une partie en moi trouvait cela touchant, une autre affichait le message clignotant “erreur système”. Comme quelque chose qui n’est pas logique, qui est tout simplement impossible. J’ai laissé ça dans un coin de ma tête et j’ai continué ma journée. 

En parallèle, j’ai découvert une super vidéo de Rémi, du site affirmationdesoi.info sur les phrases types des manipulateurs (vous pouvez retrouver cette vidéo en cliquant ici). Dans cette vidéo, Rémi donne des exemples de phrases culpabilisantes ou blessantes qu’on peut entendre. Le but est d’apprendre à repérer ces phrases pour prendre du recul, éviter les pièges et ne pas se laisser culpabiliser inutilement. Alors qu’il donnait des exemples types, une de ses phrases est venue résonner en moi : Tu n’as pas d’humour”. 

Tu n’as pas d’humour et tu n’en auras jamais.

Me voilà replongée dans mes années ‘collège’. Je me revois dans la cour de récréation avec une de mes camarades de l’époque. N’ayant que peu d’amies, je restais avec elle même si elle m’agaçait souvent. Elle faisait des blagues que je trouvais puériles ou moqueuses. Il lui arrivait de me tourner également en dérision. Comme elle ne trouvait pas son public avec moi, elle finissait par me dire “Roh vraiment, tu n’as pas d’humour !”. Je me revois essayer de me défendre, disant que si, je pouvais être drôle et enjouée. Mais c’était peine perdue. Plus le temps passait, plus elle amplifiait ce reproche. Elle a fini par m’asséner : “De toute façon, toi tu n’as pas d’humour et tu n’en auras jamais”. Elle décida un jour d’en faire une hymne, une phrase qu’elle me disait en chantonnant, l’air moqueur. En plus de cela, d’autres camarades me faisaient souvent le reproche d’être “trop sérieuse”. En bref, on m’avait collé beaucoup d’étiquettes

J’étais trop jeune pour m’en rendre compte mais ça a entraîné une vraie confusion chez moi. Ado, je me demandais réellement “est-ce que je manque d’humour ?”. Puis j’ai fini par me résigner à l’idée que si on me le reprochait, cela devait être le cas. Alors je regardais de loin ces filles que je trouvais si inspirantes… Celles qui avaient toujours le sourire aux lèvres et faisaient rire toute la galerie.  

Plus qu’un reproche, de la manipulation 

Quel étonnement pour moi d’entendre Rémi dire que cette affirmation  “Tu n’as pas d’humour” est empreinte de manipulation. En fait, cette phrase permet de désarmer une personne sans qu’elle ne puisse réagir. Si l’autre se moque de toi ou de quelqu’un, et que cela ne te fait pas rire, c’est de ta faute. Il est inconcevable pour cette personne de remettre en cause son “humour”, genre “oups, c’était déplacé, pardonne moi”. Elle rétorquera plutôt : “Oh mais tu n’as pas d’humour ! Tu en fais toute une histoire alors qu’il y a vraiment pas de quoi.” Elle n’est pas responsable. Ce n’est pas elle qui n’est pas drôle. Mais si tu ne ries pas à ses blagues, c’est tout simplement parce que toi TU n’as pas d’humour.  C’est une façon de se dédouaner de ses moqueries et en rabaissant l’autre. 

Quand j’ai eu fini cette vidéo, je me suis sentie tellement légère ! J’ai compris pourquoi le compliment de mon ami avait été si difficile pour moi à accepter. La “joie de vivre” représente pour moi :

  • Le fait d’être enthousiaste et enjouée 
  • La légèreté, le fait de ne pas se prendre trop au sérieux
  • La positivité au quotidien
  • La capacité à savoir rire, à avoir de l’humour et le communiquer

J’ai eu l’habitude d’entendre le contraire ! Le fait que mon ami ait rajouté que ma joie de vivre était hors du commun venait tellement en contradiction avec ces reproches entendus pendant mon adolescence. C’est à ce moment que je me suis dit que j’allais prendre une nouvelle décision. D’abord faire le choix de se dire “Oups, c’est vrai, j’ai cru en ces mensonges”. Ensuite, renoncer à croire à ces paroles toxiques qui m’avaient définie. Enfin, me redéfinir à partir de mots justes. Pour ma part, j’ai décidé de prendre les paroles de mon ami et d’en faire une force. J’ai une joie de vivre hors du commun ? J’en suis heureuse, c’est une belle qualité ! Comment puis-je en faire profiter les autres et semer plus de joie ? 

Je voulais te partager cette anecdote parce qu’elle a été très encourageante pour moi. Et toi alors, quelles sont ces phrases qu’on t’a dit et qui t’ont défini ? N’hésite pas à découvrir mon article sur les étiquettes si ce sujet t’as intéressé.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *