joandcom
Gestion des conflits Relations toxiques Témoignage

Se libérer d’une relation toxique – Témoignage de Marie

Salut toi 🙂 

Pour continuer sur la lancée des relations toxiques, je te propose aujourd’hui de découvrir le témoignage de Marie. Victime d’un compagnon toxique durant plusieurs années, elle a accepté de revenir sur son parcours. Si toi aussi tu vis une relation qui te pose question ou dans laquelle tu te sens mal, cet article est pour toi.  

  • Hello Marie, peux-tu me raconter ce que tu as vécu ?

Hello ! En Janvier 2015, j’ai rencontré un homme sur le net. Je me suis rapidement attachée à lui, il avait de très belles paroles et représentait pour moi l’homme idéal. A cause de tensions entre ma famille et moi, j’ai été mise à la porte et il m’a alors hébergé chez lui. A partir de ce moment, je me suis retrouvée dépendante de lui et son comportement a changé. Il est devenu de plus en plus critique et possessif. Comme j’étais très éprise de lui, je faisais beaucoup de sacrifices et il profitait de cela.

Puis je suis tombée enceinte. Pendant la grossesse, il a commencé à devenir violent dans ses mots. A partir du moment où mon attention s’est porté sur autre chose que lui, il est devenu comme fou. Il me trompait, me mentait et me manipulait constamment. A la naissance de notre fils, j’étais devenue responsable d’un enfant, donc naturellement mon attention s’est concentrée sur mon bébé. A nouveau, mon conjoint ne l’a pas supporté et cela s’est vite transformé en insultes, violentes disputes, objets cassés, manipulation… Cet homme était un pervers narcissique, toute femme qui a vécu avec un homme comme ça sait de quoi je parle. Puis un jour, j’ai eu le déclic, j’ai compris que pour ce ça s’arrête il fallait que je fuis donc je suis partie. 

joandcom

  • Quel a été le déclic qui t’a aidé à sortir de cette relation ? 

Plusieurs choses m’ont permis d’ouvrir les yeux. Tout d’abord, le fait d’avoir mon petit garçon m’a énormément aidé. Voir son regard lors des violences de son père m’a fait réalisé l’ampleur de ce qui était en train de se passer. D’autre part, j’ai pris la décision d’aller dans une association pour femme battues, bien que je ne me désignait pas comme telle. Cela a été très libérateur pour moi et m’a aidé à m’en sortir. Je suis également croyante et j’accorde beaucoup d’importance aux rêves que je fais. Consciemment, je refusais de m’avouer que cet homme était dangereux mais dans mes rêves c’est comme si je voyais vraiment la façon dont il était. Je le savais au fond mais je voulais pas le voir. Dans une relation contrôlante, c’est très difficile de s’avouer que l’autre est toxique car on est souvent dans le déni. J’ai fini par comprendre grâce à tout ça que si je restais près de cet homme, il allait détruire ma vie et celle de mon fils. Après me l’être avouée, je suis partie dès que j’ai pu.

joandcom

  • Comment s’est passé cette rupture de relation ? 

C’était un vrai cauchemar. J’ai littéralement fuis, en laissant même beaucoup d’affaires chez lui. Pendant le premier mois, j’étais logée chez ma sœur mais toutes excuses étaient bonnes pour qu’il me contacte et cherche à reprendre le contrôle sur moi. Il disait vouloir son fils mais je comprenait très bien que ce n’était qu’une excuse, son fils n’a jamais eu d’importance pour lui. J’ai donc décidé de changer de numéro et je dois dire que ça m’a changé la vie. J’ai également porté plainte, ce qui l’a calmé. Je ne voulais pas me venger mais ça ne paraissait inévitable pour me protéger de lui ainsi que mon fils. J’ai eu petit à petit l’impression d’aller mieux… jusqu’à mon déménagement.

A ce moment, j’ai vécu une grosse chute libre. Je me suis retrouvée confrontée aux sentiments que j’avais enfouis au fond de moi. Estime de moi zéro, déprime, prise de poids, angoisses, envie d’y retourner… Je me suis réellement sentie seule et j’avais surtout l’impression de ne pas être comprise par mon entourage. Un jour, j’ai dis stop. J’étais épuisée et j’en avais marre de me sentir encore sous emprise de cet homme. Alors j’ai pris les choses en main et j’ai décidé d’agir. J’ai cherché des solutions, j’ai testé, certaines choses ont marchées, d’autres non… Aujourd’hui, plus d’un an après cette séparation, je vais beaucoup mieux. Mon ex compagnon n’a plus d’emprise sur moi. Il y a encore quelque débris de cette relation mais je retrouve espoir en l’amour. J’ai envie d’aimer à nouveau, je veux vivre mes passions, j’ai retrouvé le goût de vivre 🙂 

joandcom

  • Pourquoi as-tu crée un compte Instagram ? 

joandcom

J’ai crée mon compte car je veux aider les femmes à s’en sortir et à ne surtout pas faire marche arrière. Je voudrais qu’elles sachent que c’est possible. Chaque jour, j’entends des témoignages à ce sujet alors je pense que c’est normal que je partage moi aussi ce que j’ai vécu. Sur mon compte, je souhaite dire aux femmes qu’elles ne sont pas seules. Dans ces moments, on a souvent la sensation d’être folle et incomprise. J’écris notamment des citations qui poussent à réfléchir sur le sujet des relations toxiques. J’ai également pour projet d’écrire un livre et j’aimerais proposer des exercice pour qu’elles puissent se rendre compte de la situation et avancer par la suite. 

 

  • Que conseillerais-tu aux femmes qui vivent ça ?

Je leur conseillerais d’aller à la gendarmerie. Porter plainte est une vraie sécurité au niveau de la loi Française. Ce n’est pas facile, je l’avoue. J’ai même mis du temps à le faire mais je ne regrette pas mon choix. J’avais gardé les preuves (insultes, menaces, photo de violences…) qui m’ont servi pour le jugement. Grâce au procès, j’ai obtenu l’autorité parentale exclusive de mon garçon. Une menace de mort suffit pour porter plainte, même une seule fois. Je voudrais également laisser un mot aux femmes qui sont peut-être en train de lire cet article… Si tu vis ou a vécu une relation comme ça, ce n’est pas grave. Ce n’est pas grave si tu as accepté toutes ses choses qui étaient inacceptables. Tu as fait une erreur mais tu n’as pas à t’en vouloir pour ça. Maintenant, reprends ta vie en main, doucement mais sûrement. Il y aura peut-être des jours où tu sentiras que tu as pas envie, alors ne fais pas. Ne vas pas trop vite, ne te force pas à faire trop de choses. Mais avance, agis petit à petit. Ne te laisse jamais abattre, tu vas y arriver. Marche la tête haute car tu es une femme FORTE et tu le sera encore plus après cette épreuve. 

joandcom

En savoir plus…

joandcom

Marie a pour objectif d’aider les femmes qui ont vécus des relations toxiques. Pour cela, elle crée début 2019 un joli compte sous le nom de “Silencieuse Libellule”. Elle a à coeur de partager son témoignage pour aider les femmes à se reconstruire après avoir vécu avec un pervers narcissique. Pour en savoir plus, rendez-vous sur sa page : https://www.instagram.com/silencieuselibellule/?hl=fr

 

You may also like...

2 Comments

  1. Daniel VAURY says:

    Merci pour ce témoignage !

    1. Avec plaisir 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *