joandcom
Amitiés Amour

S’excuser, ça s’apprend ?

Il y a quelques jours, j’ai assisté à une situation très intéressante que j’aimerais te partager. Lors d’une réunion, 2 de mes collègues ont eu un accrochage. Fabien a fait à Manon une remarque blessante et injuste devant tout le monde et cela a créé une ambiance glaciale. En fin de journée, je l’ai vu s’approcher du bureau de Manon et lui proposer timidement d’aller parler. Dès que ma collègue est revenue, je me suis empressée de lui demander comment elle se sentait. “Pareil” m’a-t-elle répondu. Elle m’a raconté que Fabien lui avait déballé toute sa vie en lui disant qu’il ne dormait plus, qu’il était stressé, qu’avec ton manager ça n’allait pas etc. En bref : il ne s’est pas excusé, il s’est justifié.

N’as-tu pas toi aussi vécu ce genre de situations ?
Aujourd’hui je voudrais aborder le sujet des excuses car je crois que c’est un point essentiel dans la communication. Je suis aussi convaincue que tout comme on apprend l’anglais, on a besoin d’apprendre à s’excuser quand on gaffe. Il y a des jours plus que d’autres où certaines choses peuvent t’irriter au plus haut point. Un train encore en retard, un collègue qui parle toujours aussi fort, un enfant qui ne veut pas dormir… En soit, ce n’est pas grave que quelque chose t’agace, tu es humaine et c’est ok d’en avoir marre et d’être fatiguée. Mais que se passe-t-il quand une personne vient en rajouter ? Cela peut se transformer en agressivité. Je pense que tu as déjà vécu cette situation où tu as agressé quelqu’un sans même t’en rendre compte.

Quand on réalise qu’on est allé trop loin, s’excuser est la moindre des politesses. C’est une marque de respect et c’est aussi libérateur pour la personne qui reçoit l’excuse que pour celle qui le demande ! S’excuser, c’est accepter que tu es humaine, que tu apprends, avec tes ratés et tes maladresses. Si tu t’excuses de la bonne manière, cela permettra déjà de renouer le dialogue avec la personne blessée mais aussi de renforcer votre relation. J’aborderai ça avec toi dans un prochains article mais nombreux sont les freins qui nous empêchent souvent de nous excuser. Le piège est alors de tenter de se justifier.

Nous nous justifions tous naturellement très souvent quand nous nous excusons.
Si tu as mal parlé à une personne, tu peux être tenté de dire quelque chose comme : « Je t’ai dit ça tout à l’heure, mais tu comprends je ne suis pas en forme en ce moment…” au lieu de dire simplement « Je suis désolé, ce que je t’ai dit était blessant et injuste”. On tente d’expliquer le pourquoi du comment alors que notre interlocuteur n’a que faire de la justification qu’on va lui donner. Dans sa vidéo sur “Pourquoi il ne faut pas se justifier quand on s’excuse”, Régis Bossut, coach spécialisé en management dit la chose suivante :


“Quand tu te justifies, tu montres un certain malaise, tu culpabilises, tu parles de toi, tu donnes des raisons qui n’intéressent personne, tu perds du temps et tu fais perdre du temps aux autres. Quels en sont les inconvénients ? Tu te dévalorises, tu te mets en état d’infériorité, et tu encourages tes interlocuteurs – tout à fait inconsciemment – à s’impatienter, te manquer de respect, voire même te mépriser. Et cela avec le risque, lorsque tu es face à quelqu’un qui a des intérêts divergents, de l’encourager à surenchérir.”


Effectivement, si tu te trouve en face d’une personne bien remontée et que tu te justifies, il lui sera alors facile de retourner tes mots contre toi ! “Tu n’avais qu’à prendre plus d’avance”, “Tu aurais dû le savoir…” etc. En fait, se justifier peut même mettre de l’huile sur le feu et envenimer la discussion.

Alors comment bien s’excuser ?
Tout d’abord, la première chose que tu dois revenir est celle-ci : bannies les justifications ! Aussi difficile que ça puisse paraître, tu n’as pas besoin de te cacher derrière une explication pour t’excuser. Pour la personne blessée, savoir que tu es fatiguée ne changera rien aux mots dures qu’elle a entendu. La plus belle façon de s’excuser est de le faire spontanément et dès que tu te rends compte que tu as été trop loin. Si tu réalises quasi instantanément de la bêtise que tu viens de dire, n’attends pas 3 jours avant de t’excuser. S’excuser est la première étape vers une réconciliation et une confiance renouvelée.

Dans le prochain article, j’évoquerai avec toi 5 manières de se réconcilier avec une personne que l’on a blessée. Restes connectée 😉

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *